Oser se faire payer | Mary Laure Teyssedre

Comme tout le monde, au début, j’ai commencé à faire des séances gratuitement. D’abord, j’adorais ça. Et puis, j’avais besoin de m’entraîner. J’avais besoin de cobayes. C’est finalement allé assez vite. J’ai commencé par la famille, les copines, les copines des copines….

Utopiquement,  quand j’ai commencé à recevoir des inconnus, j’avais décidé de leur dire de me donner ce qu’ils voulaient. Comme j’étais encore salariée, je n’avais pas vraiment besoin de cet argent supplémentaire.

Voilà ce que j’ai constaté :

  • Les gens ne connaissent généralement pas le bénéfice incommensurable d’un soin énergétique. Car souvent, le résultat se produit après la séance. Et qu’ils ont presque oublié que c’est pour cela qu’ils étaient venus vous voir.
  • Ils n’ont aucune idée de combien coûte ce type de formation, ni combien coûte ce genre de services en général.

Le jour où, généreusement, une personne m’a tendu un billet de 5 euros, j’ai refusé. J’ai dit que je ne faisais pas la manche. Que 5 euros pour une heure de soins, c’était moins cher que le tarif d’une femme de ménage. Que du coup, je préférais lui offrir.

Et que MERCI, grâce à elle, mes séances allaient devenir payantes.

Le soir même, je fixais mon premier tarif officiel.

5 euros


Et vous comment avez-vous fixé le votre ?


Vous avez aimé cet article ? Vous vous y êtes retrouvé ? Ou il pourrait être utile à quelqu’un que vous connaissez ? N’hésitez pas à le partager si vous avez répondu oui à au moins une des questions ci-dessus !

Partager sur Facebook, partager sur LinkedIn

(Ce cadeau n'apparait qu'1 seule fois)

(Ce cadeau n'apparait qu'1 seule fois)

Informations confidentielles, aucun spam envoyé.

Merci pour votre confiance et à très vite !